Culture – Le fishing

Culture - fishing

Bon, ok ! J’avoue que là, je me suis lâché sur l’image… Mais c’est qu’il me faut des visiteurs moi maintenant que je paye mon domaine…

Tiens, j’étais en train de trier mes mails tout en me disant qu’il serait bon que je me remette à écrire des articles (c’est que les vacances sont finies) ! Et puis voilà qu’en faisant le ménage, je suis retombé sur un mail qui m’avait légèrement interpellé et qui – à l’époque – m’avait donné l’idée de faire quelque chose autour du « fishing » !

Et ce, d’autant plus que, une fois n’est pas coutume, j’ai failli me faire avoir ! C’est que les petits malins deviennent de plus en plus mesquins.

Ce billet a donc un double objectif :

  1. Vous racontez ma vie qui est oh combien passionnante !
  2. Vous montrez comment on peut se faire avoir bêtement

Le problème en informatique se situe…

… bien souvent entre le clavier et la chaise !

Cette maxime, vous avez du l’entendre un bon paquet de fois, mais qu’est ce qu’elle est vraie ! Il faut voir le nombre de chaînes (mail ou via Facebook) que certains font suivre sans prendre la peine de :

  • Vérifier sur hoaxbuster si c’est vrai ou pas !
  • Comprendre ce qu’ils font.

Autant, je comprends que cela soit difficile pour certain(e)s d’aller sur le net (et encore), autant je m’étonne de la crédulité de bon nombre de personnes (et des fois quand même on reste sur le ***).

Le fishing

Mais qu’est ce que c’est donc en fait ?

Je pourrai vous balancer la définition faite par la Wikipédia (source universelle de la culture moderne) mais non, cela serait bien trop simple. Je m’en vais donc repartir de mon point précédent.

Partons du postulat que ce qu’il se trouve entre le clavier et la chaise (en l’occurrence toi, qui lit cet article) est crédule et croit naïvement qu’Internet est peuplé de bienfaiteurs (ou de Bisounours, comme tu veux), tu cliques sans trop réfléchir en faisant ce qu’on te demande.

  • Quand il s’agit de faire un copier / coller d’un statut pourri sur Facebook, en soit, on s’en moque. Tu pollues la vie de tes amis ‘virtuels’ et cela s’arrête là.
  • Quand il s’agit de faire suivre une chaîne mail pour aider un myopathe atteint d’alzeimer dans l’Ouzbékistan oriental, en soit, on s’en moque toujours. Bon, tu permets à de méchantes personnes de collecter tout un tas d’adresses mails viables, mais ça c’est une autre histoire.

Non, ce qui nous intéresse, c’est plutôt quand on fait une manipulation qui consiste à saisir son identifiant + mot de passe alors qu’il ne faudrait pas.

Ma petite histoire avec Paypal

Comme bon nombre de personnes, j’ai un compte Paypal, que j’utilise fréquemment. Et voilà que l’autre jour, je reçois un mail que voici :

Comme ça, on se dit : « flûte, c’est quoi cette histoire ! Comment ça mon compte est restreint ! Cliquons donc voir sur le lien ! ».

Ce que je fais bien sur et voilà sur quoi je tombe :

Tiens, il faut rentrer mes identifiants ! Méfiant comme je suis, je regarde donc la barre d’adresse histoire de…

Bon, là plus de doute, je sens le « fishing » à plein nez ! Mais regardez jusqu’où ce petit malin est allé. En effet, si on regarde le site officiel de Paypal (cf. la barre d’adresse en haut) et bien c’est tout pareil question contenu…

En continuant un petit plus mes recherches on tombe sur toute la liste des répertoires de ce superbe site avec tous les trucs possibles par lequel il a du hameçonner un bon paquet de gens :

Et si on continue toujours nos recherches voici ce que sont les sites en « .tk » :

 Et donc ?

Bah en fait, pas grand chose… Ce billet n’a qu’une seule vocation, vous prévenir qu’il est très facile de tomber dans le piège que certains tendent sur la toile.

Faites donc bien attention et surtout de temps en temps : REFLECHISSEZ !

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *