Culture web – « Mettez-vous à twitter »

culture02xcf
Culture web - "Mettez-vous à twitter"

Vous avez obligatoirement déjà entendu parlé de cet espace dit de micro-blogging qu’est twitter. Il faut dire que ces derniers mois, les évènements / faits qui lui sont associés sont légions :

Alors, vous vous posez la question : dois-je me mettre à twitter ? Oui ? Non ? Peut-être ? Pourquoi ? Mais j’ai déjà un compte Facebook, tumblr, Flickr, Viadeo, … Pourquoi aurais-je aussi un compte Twitter en plus ?

MAIS ! Vous hésitez quand même ! Alors ce billet est pour vous ! Non, sans aucune prétention, du haut de mes 1000 tweets, je m’en vais  :

  1. vous expliquer ce qu’est « Twitter »,
  2. vous dire ce qui le différencie des autres réseaux sociaux,
  3. vous dire comment y faire ses premiers pas,
  4. et vous donnez deux trois trucs et astuces pour bien s’en sortir !
  5. et enfin, comment devenir une star du web (teasing inutile car en fait, je vous explique pas comment on fait)

I ) Mais qu’est ce que c’est twitter ?

[Source]

Comme je l’ai écrit plus haut, Twitter, c’est un site communautaire de micro-blogging. D’accord mais qu’est ce que cela veut dire concrètement ! Tout d’abord, intéressons nous à l’étymologie.

  • Blogging vient du mot « blog » qui est apparu il y a quelques années dans notre vocabulaire. Il désigne un site contenant des billets (ou articles, mais on préfère dire ‘billet’ parce que ça fait plus classe et qu’article est connoté ‘journaliste’, or, les ‘blogueurs’ ne sont pas tous des journalistes) mis à jour plus ou moins quotidiennement (comme ce site par exemple pour les moins).

 

 

  • Et enfin, le dernier terme, l’adjectif  : « communautaire », qui comme il l’indique, montre que seul vous ne servez pas à grand chose et que l’important c’est de transmettre ou de faire partager une information.

II) Mouaip, mais bon, j’ai déjà mon compte facebook, ma fiche sur copaindavant et aussi un skyblog…

Alors oui, il est vrai que vous pouvez déjà être inscrit sur d’autres sites communautaires et la question que vous êtes en droit de vous poser c’est : « Pourquoi donc en créer (encore) un nouveau ? ».

La vraie question devrait en fait être : « Que peut m’apporter twitter par rapport aux autres sites ? ».

La réponse vient du fonctionnement même de ce site : vous suivez qui vous voulez et surtout, celles et ceux qui vous intéressent et ce, sans pour autant être lié avec eux (famille, amitié, connaissance de soirées, ex petit(e) ami(e), …).

Ainsi, votre « mur » appelé TL (ndlr : time line)  affichera tous les tweets (ndrl : qui vient de l’anglais gazouillis) des personnes que vous ‘followez’ (c’est pour éviter la redite et me la jouer full english speaker). Autrement dit, si une personne raconte sa vie sans pour autant que cela soit passionnant, ou si ses propos  deviennent fatiguant, usant, …, il vous suffit de vous « désabonner » pour vous en débarrasser !

Je vous vois venir avec votre remarque : « Mouaip, mais 140 caractères, ça fait un peu court ! ». Je reviendrais plus tard sur l’aspect fonctionnel, mais sachez qu’il existe des ‘raccourcisseurs’ de liens qui vous permettent de simplifier une URL, et à l’heure de l’information ‘flash’, il suffit juste d’un petit texte d’accroche et un lien. Si ça vous semble intéressant : on clique, sinon, on passe au tweet suivant.

Ce système simple est très efficace en fait. Car il permet de diffuser très rapidement des informations et comme celles-ci sont souvent reprises par plusieurs personnes, vous êtes à peu près sur d’en être tenu informé et ce, avant que les médias plus volumineux (journaux / télévisions) les reprennent. Une des raisons qui explique ce phénomène, c’est que les gens que vous allez suivre répondent à certains de vos critères et donc qu’ils partagent les mêmes attentes que les votre !

III) Ok, je suis convaincu, je vais m’inscrire et « what else » ?

Ton compte créé, tu te retrouves devant ta TL vide et là, comme tout nouveau sur twitter tu te demandes :

  • Et maintenant il se passe quoi ?
  • Et bien il va falloir s’abonner !
  • Ok ! Mais heu… je m’abonne à quoi ? à qui ?
  • Certes…

Car c’est bien là, la grande difficulté, c’est arriver à trouver les gens qui diffusent du contenu susceptible de t’intéresser. Il y a bien évidemment les artistes, les politiques, les journalistes, les émissions télé, leurs animateurs, …,  en un mot : les personnalités, mais aussi les sites professionnels, les sites de fan, les bloggueurs, des gens moins connus et enfin pleins d’autres surprises !

[Petite apparté] Il faut savoir qu’un nouveau ‘job’ est apparu il y a peu avec l’arrivée du Web 2.0 : celui de « community manager » qui porte bien son nom ! Le rôle du C.M. est d’assouvir la soif de la communauté autour de l’unique (ok, ça n’a rien à voir, c’est facile, mais bon, ça fait plaisir) objectif : faire vivre la communauté. Il diffuse donc via toutes les plateformes existantes, les nouveautés, les mises à jour, les exclus et ce, pour toucher le maximum de personnes. Alors au début, cela se faisait automatiquement avec les flux RSS – encore fallait il savoir ce que c’est et les avoir configurer -, mais l’utilisateur étant un gros feignant, il faut aller le chercher là où il se terre et donc, cette activité est devenu un job à part entière. Personnellement, être payé à squatté le Net, c’est plutôt cool…[/Petite apparté]

Il faut savoir qu’outre les ‘personnalités‘, il y a de nombreux ‘inconnus’ sur la toile qui passent leur temps à twitter et là, il n’y a pas de miracle c’est un petit peu au bonheur la chance, mais sachez qu’il y a aussi quelques trucs et astuces à connaître pour s’en sortir dans cette jungle.

IV) Allez, deux trois petits trucs et astuces…

Il faut bien se le dire, la première connexion à twitter est assez déroutante.  On est un peu là face à une page blanche – sa TL – et on se dit qu’on aimerait bien la voir se remplir toute seule. Mais en fait, non, ce n’est pas trop possible…

Pour commencer :

  • vous pouvez utiliser le moteur de recherche pour voir si il n’y a pas des personnes connues que vous aimeriez suivre (on pense bien évidemment aux politiques)
  • il y a les personnes conseillées par twitter himself !
  • vos amis (les vrais) qui ont un compte twitter et que vous pouvez recherchez en saisissant leur adresse mail

Vous avez repéré une 20aine de personnes à suivre, c’est déjà un bon début. Il faut très attention à ne pas trop s’abonner au risque de voir votre TL devenir illisible et perdre complètement pied. Ce serait tellement dommage alors que vous venez d’arriver !

La deuxième étape va consister à utiliser les ‘listes’ qui vont vous permettre de catégoriser les tweets de votre TL et les filtrer plus facilement (surtout quand vous avez du retard dans la lecture).

Maintenant que vous êtes au point avec ces deux techniques de base de l’art twittien, passons aux techniques plus élaborées…

  • le « @identifiant » vous permet d’envoyer un message public (donc qui peut être lu par toutes les personnes qui vous suivent) à ‘identifiant
  • le « RT » et le « retweet » : il s’agit en fait de la même chose, le but de faire suivre à vos abonnés – faut il encore en avoir – ce que vous venez de lire d’une des personnes que vous suivez (c’est le principe du bouche à oreille). Avec l’option « retweet » vous renvoyez le message en l’état sans le modifier et l’utilisateur initial sait que son message a été retweeté et qu’il apparaît quelque part dans des TL de personnes qui ne le suivent pas. L’autre solution consiste à copier/coller le message et d’utiliser la séquence suivante « RT @identifiant : texte copié » qui est souvent suivie d’un commentaire (sinon, autant utiliser l’option « retweet ».
  • le « haschtag » ou encore le « # » est utilisé par plusieurs personnes en même temps pour un évènement ou un fait précis. Ils peuvent être lié à une date « #21fev » ou encore un fait divers amusant « #bibliolefebvre »

  • le « Follow Friday » ou le « #FF » est – comme vous l’avez compris – un haschtag spécial. Il est très utilisé dans les pays anglo-saxons, mais peu chez les francophones – personnellement, j’ai envie de dire tant mieux. L’objectif est d’indiquer à celles et ceux qui vous suivent des personnes que vous recommandez.
  • les « tiny-url » ou comment passer d’une URL à 500 caractères à 20 ! Pour cela vous avez à votre disposition de nombreux sites qui vous permettent de raccourcir les liens : https://bitly.com/http://tinyurl.com/

Ajouté à tout cela, sachez qu’il existe plusieurs outils qui utilisent twitter et qui vous serviront énormément :

Enfin, il y a les application pour les téléphones mobiles (iPhone, Androïd, …).

V) C’est bien beau tout ça, mais moi dans tout ça ? Comment je deviens une star ? Je veux que les gens me ‘follow

Ah oui… Comment devient on quelqu’un de respectable et de respecté sur le net. Malheureusement, je n’ai pas la solution, étant donné que moi même je ne suis pas une ‘grande personnalité’ – mais rassurez vous je le vis super bien !

En fait il existe 3 catégories de gens :

  1. les « sources » : ceux qui créent
  2. les « puits » : ceux qui reçoivent
  3. les « ponts » :  ceux qui reçoivent et qui font partager

Jusqu’à maintenant, je me suis plus penché sur les 2 dernières catégories ! Maintenant, intéressons nous à la première : les « sources », ceux qui sont suivis par une multitude de personnes, de nouveau, il y a 3 catégories :

  • ceux qui sont nés comme ça : bah oui, quand vous vous appelez Lady Gaga et que vous vendez des million d’albums à travers le monde, il ne faut pas s’étonner su vous avez plus de 11 000 000 d’abonnés [gain en auto satisfaction + 1]
  • ceux que vous gagnez en ‘trichant’ : il existe une technique qui consiste à abuser de la politesse des gens, vous suivez quelqu’un en guise de remerciement, celle ci vous suit, puis vous vous désabonnez  ! C’est très simple et très efficace et des robots s’en chargent tout seul. [gain en auto satisfaction – 4]
  • ceux qui les gagnent au forceps : vous n’usez d’aucun artifice, les gens vous suivent par le bouche à oreille, parce que vous diffusez du contenu de qualité et en quantité [gain en auto satisfaction + 10, vous passez un level tous les 5 nouveaux followers]

Et voilà, avec tout ça vous avez tout ce qui est nécessaire pour vous lancer dans l’aventure… J’ai envie de vous dire « bons tweets » !

Bonus) Quelques liens utiles

Quelques comptes à suivre

[Fiche] Twitter pour les nuls

[Fiche] La boîte à outil

 

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *