Actualités de la semaine #18

Et une bonne année… Donc ça, c’est fait. Prêt pour un voyage dans le temps de 7 ans en arrière pour voir à quel point nous faisons du sur place, voir de la régression ? Alors, éliminons tout de suite la question : oui, parmi tous mes liens sauvegardés, nombreux sont ceux qui pointent désormais vers des pages introuvables. Du coup, ça élimine certains sujets et autres bonus qui me (re)feraient perdre du temps. Un mal pour un bien en somme ! Du coup, ce sera ‘light’ cette fois ci car, une fois n’est pas coutume, on va continuer à parler vie privée et traces laissées sur les internets.

Traces et vie privée

Il y a toujours cette remarque qui revient : « De toute façon je n’ai rien à cacher ! ». C’est complètement stupide. Tellement stupide que je n’arrive pas à comprendre comment une personne dotée d’un cerveau ne soit pas capable de comprendre le niveau de « crétinitude » atteint.

Aujourd’hui, il est désormais autorisé de « ficher » les opinions politiques et religieuses, un pas de plus la société de contrôle telle que la définissait Bourdieu il y a de cela quelques années.

En Suisse, la question faisait débat et un député a diffusé ses ‘traces’ afin de montrer les dérives de ce que cela pouvait amener. Je ne sais pas si finalement cette loi a été votée mais ce qui est sur c’est qu’en 7 ans, des lois ont grignoté petit à petit nos vies privées à coup d’urgence et de stratégie du choc. Et que dire de cette anecdote aux Etats Unis, d’une femme qui voulant cacher sa grossesse s’est retrouvée suspectée.

M’enfin bref, si on n’a rien à cacher…

Robocop et analyse du film

Bon, je suis obligé de faire une partie à part parce que là, c’est quand même pousser l’analyse assez loin puisqu’un gars a analysé Robocop (celui de 1997) et démontre par A+B que tout ce film n’est que symétrie.

Certes, c’est en anglais mais c’est super bien réfléchi. A lire de toute urgence.

En vrac

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *