Semaine #05 (2012) – Partie 2/3

2012semaine05-2

HADOPI

Mine de rien, la HADOPI – tellement décriée – continue son petit bonhomme de chemin qui se transforme de plus en plus en un chemin de croix. En effet, un des derniers communiqués expliquait que 159 dossiers allaient passer devant le parquet, mais avec les démentis des uns et les affirmations des autres, on s’y perd un peu plus chaque jour.

Toutefois cela ne pose pas trop de problèmes aux demandeurs de label « PUR » qui continuent d’en faire la demande, bon, moi personnellement, je n’ai toujours pas vu de sites se ventant d’être « PUR » , mais qu’à cela ne tienne !

Une des autres raisons pour lesquelles on a beaucoup parlé de la HADOPI, c’est l’attaque d’envergure des #Anonymous suite à la fermeture de Megaupload. Et bien figurez vous que de joyeux loustics s’en sont donnés à coeur joie en allant tagué devant la haute instance le sigle des #Anonymous (#Anonymous qui au passage ont le soutien de la population, enfin, surtout des plus jeunes).

Si on peut critiquer l’anonymat d’un tel acte, il est intéressant de voir ce qu’il advient de celles et ceux qui s’y opposent en public. En effet, comme on peut le lire dans « Réponses à HADOPI » de Juan Branco, on apprend que parmi les signataires certains ont fait l’objet d’un contrôle fiscal dans les semaines qui ont suivies ; Juan Branco qui est depuis devenu conseiller auprès de Aurélie Filipetti proche de F. Hollande dont on peut admirer les perpétuels changements de prise de position sur la HADOPI et dont il est difficile de voir ce qu’ils souhaitent.

Par contre, ce qui est sur c’est que l’on voit très bien où l’on veut nous emmener petit à petit : vers un filtrage du net.

The pirate bay

Outre la HADOPI, c’est le site suédois « The pirate bay » qui a lui aussi défrayé la chronique la semaine passée :

Mais quelle fut donc leur réaction ?

Tout d’abord, pour s’éviter des désagréments à la Megaupload, ils ont changé de nom de domaine.

Et ils en ont profité pour écrire un communiqué : « 2012 year of the storm » .

Je vous invite d’ailleurs à lire cet article de Numerama sur la réaction de l’ancien porte parole de TPB.

Les questions que cela pose :

Ces 2 points en amènent de fait à 2 :

  • Qu’en est il de l’offre légale ?
  • Faut-il filtrer le net pour le ‘civiliser’ ?

Car si les pirates sont dans l’oeil du cyclone en ce moment, c’est que les ayants droits ont envoyé l’armada pour pilonner les bastions rebelles.

Mais quidd de l’offre légale tellement vantée lors de la mise en place successive de HADOPI 1, HADOPI 2 ou encore de la LOPPSI 1 et 2 ? Doit on forcer les F.A.I. à mettre en place des mesures censés nous permettre de ‘mieux surfer’ ?

L’offre légale ?

Commençons tout d’abord par l’offre légale :

Ce qui est sur, c’est que pour le moment elle peine à arriver…

Le filtrage ?

Le second point concerne le filtrage vanté pour ses bienfaits censés remédier aux manquements des Fournisseurs d’Accès à Internet (les F.A.I. comme on dit dans le petit milieu du Net).

Pour cela, penchons nous sur les contenus illicites révélés par les internautes eux mêmes pour nous apercevoir que le système actuel fonctionne bien.

Et la sécurité dans tout ça

En attendant que ça légifère les géants du net ne se laissent pas faire et ont décidé de s’unir contre toutes ces menaces :

Car oui, 2012 marquera bel et bien un tournant dans l’internet que nous connaissons, à ne pas en douter !

Et ma vie privée ?

Pourra t on continuer à surfer librement et anonymement sur la toile ? Malheureusement, ça risque d’être difficile surtout quand on voit que la mise en place d’un fichier des gens honnêtes a été mis en place.

Heureusement il existe quelques guides destinés à vous aider à continuer à vous balader secrètement dans les méandres du web.

Et si le coeur vous en dit, vous pouvez toujours acheter un pack liberté ! Ca coute pas grand chose mais ça peut tellement vous rapporter…

———————————————————————————————————————————————————-

Pensez à noter cet article : 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *