Semaine #06 (2012) – Partie 2/3

2012semaine06-2

Parler du net et de ce qui tourne autour n’est pas une mince affaire…

Il faut dire que ça n’arrête pas, ça tire de tous les côtés et l’espace de liberté qu’était le net devient de plus en plus surveillé et fliqué, d’ailleurs même les petites annonces sont surveillées (et vous risquez d’être interdit de petites annonces pendant 5 ans oO ) !

HADOPI & Copie privée

C’est à se demander qui veut contrôler le net !

Parce que pour ce qui est du pourquoi, la réponse est assez simple : pour le fric. Et si vous en doutez, il suffit de voir le bazar qu’il y a autour de la taxe copie privée pour les professionnels pour qui le remboursement est un vrai chemin de croix.

Heureusement pour défendre les ayants droits il y a la HADOPI.

Non, je déconne. La HADOPI se fout de votre gueule et vous le prouve chaque semaine avec tous ses #FAILS (faudrait que je fasse un top ten des fails de la HADOPI parce que là quand même) !

Heureusement d’autres s’en chargent pour nous

Avec tout ça, on en oublierait les beaux ratés de la semaine dites donc :

  1. La HADOPI accusée de contrefaçon (ce n’est pas la première fois certes), mais là quand même on atteint un sommet.
  2. La Fédération Française Wireless rappelle que le réseau Wifi gratuit de SFR n’est pas du tout sécurisé et laisse grande ouverte la porte à l’usurpation d’adresse IP

ACTA

Le WE dernier a eu lieu une manifestation contre ACTA (soutenue par des personnalités comme Paulo Coehlo) soutenu en France par le Parti Socialiste :

Alors qu’est ce que ça a donné ? Et bien en Europe c’est25 pays, 228 villes impactées et environ 390 000 manifestants (quelques photos des manifestations françaises)!

Et si l’Europe de l’ouest a ratifié ce traité, on peut compter sur ceux de l’est pour faire barage.

HACK

Dans tout ça, les #Anonymous identifiables avec le fameux masque de « V » sont devenus la cible n°1 des journalistes :

  • que ce soit de façon interrogative
  • qu’agressive

C. Barbier (directeur de la rédaction du Point) les a ‘cherché’ et le site du journal a été victime d’une attaque de type DDOS.

On trouve de plus en plus de gens estampillés #Anonymous ici et là sur les plateaux télé.

Certes mais attention car :

  1. les #Anonymous se sont désolidarisés de l’attaque faite contre « le Point » !
  2. les #Anonymous nous mettent en garde contre les faux intervenant squi parlent au nom d’un groupe qui n’a pas de porte parole.

En tout cas, ce qui est sur c’est que l’attaque faite contre la C.I.A. c’est bien eux.

Conclusion

Alors oui, à force de tirer sur l’ambulance HADOPI on pourrait se dire qu’il y a abus. Mais la HADOPI est le chiffon rouge que l’on fait tourner à droite pour ne pas voir ce qu’il se passe à gauche.

Souvenez vous de ce que j’écrivais plus haut : petit à petit l’espace se réduit.

Alors si vous ne voulez pas que demain ressemble à cette fiction il faut rester vigilants car c’est bel et bien dans l’ombre que le mal se tapis, tel l’ACTA ; cette menace rampante qui agite non stop le « pédo-nazi » pour nous faire peur.

Et à force de dire « je ne suis pas un pédphile » ou encore « mais non, je ne suis pas un nazi » celles et ceux qui se battent pour nous défendre auront disparus.

———————————————————————————————————————————————————-

Pensez à noter cet article :  1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *