Semaine #37 (2011) – Partie 1/2

semaine37-1

Alors oui, de nouveau, l’article du lundi paraît le mardi mais bon, c’est que ce WE il y avait des invités et aussi et surtout, la review de cette semaine est ENORME ! Alors, je n’ai pas vraiment encore réussi à trouver une solution simple et efficace pour gagner du temps de ce côté là, mais j’y travaille.

Enfin bref, c’est parti pour la review de la semaine #37 et comme il y a tout pleins de sujets importants à traiter, voici l’arrivée d’une nouvelle sous-rubrique consacrée à la téléphonie et autres tablettes…

Les réseaux sociaux

Commençons cette review des réseaux sociaux par Facebook dont l'actualité a pas mal explosé la semaine passée. tout d'abord cette infographie sur la puissance marketing d'une 'fan page' ! . Pour cela, l'infographie utilise les résultats de 3 marques connues : 'Starbucks coffee', 'SouthWest' et 'Bing'. Bref, tout ça pour vous dire que si vous souhaitez gagner en renommée sur la toile, créer votre 'fan page' !
Facebook a recruté dernièrement Erin Egan qui a pour mission de renforcer l'équipe chargée de la protection de la vie privée. On verra bien puisque cette personne n'arrivera qu'à partir de la mi octobre...
Face à la montée en puissance de Twitter et de Google+, Facebook a décidé de les copier en mettant en place un nouveau bouton 'subscribe' qui reprend en fait la fonctionnalité qui est au coeur du site de micro-blogging ! Mais Facebook ne s'arrête pas là et ajoute aussi quelques fonctionnalités qui nous fait aussi penser à Google+.
Dans la série 'facebook' copie les autres, il y a aussi la barre de navigation qui serait devenue fixe (je mets du conditionnel parce que si ça marche pour les autres, ce n'est pas trop le cas pour moi) !
Mais si Facebook a de bonnes idées en reprenant le bon chez les autres sites concurrents (il n'y a pas de copyright ?), l'affaire dénoncée par Reflets.info fait frémir : ou comment prendre Facebook, la main dans le sac de la censure...
Twitter a quant à lui décider de s'en prendre à google Analytics puisque prochainement, vous pourrez utiliser une nouvelle appli : qui vous permettra d'étudier l'impact de vos tweets sur votre blog.
Goole n'est pas le seul à être dans le collimateur de Twitter, Twittad aussi... La régie de publicité qui utilise les tweets en fait les frais depuis 2009 comme l'a révélé Techcrunch.
Et dans le triangle des réseaux sociaux, finissons par Google+ qui lance (enfin) les API Google+. Les API c'est ce qui permet aux développeurs de s'interfacer avec (comme les jeux de Facebook par exemple).
Dans la même veine, c'est au fameux bouton "+1" de continuer à se répandre sur la toile puisque désormais, il devient disponible pour les GoogleSites.
Pour en finir avec Google+, voici un site (qui sera surement intégré un de ces 4) qui vous permet de sortuir tout un tas de stats sur votre profile ou celui d'un autre, il s'agit de https://www.foldedsoft.at/+/allmy+/
Alors que l'on ne s'y attendait pas, voici que Hotmail fait un come back avec un joli teasing pour le 3/11... A suivre.

HADOPI et la #NetNeutrality

La semaine dernière a été le théâtre de bon nombre d’attaques sur la liberté d’expression et d’échanges sur le Net. J’avoue humblement que je fais ici même un travail militant qui n’a pour seul but que de les répertorier.

Pour cela commençons par Apple. La célèbre marque à la pomme s’en est pris à la HADOPI et a attaqué le décret qui a vu la mise au monde de la haute autorité. Mais ils ont été tout simplement renvoyé dans leurs 22 (le rugby étant à la mode). Alors oui, on pourrait se féliciter de voir Apple s’en prendre à la HADOPI, mais comme toujours, l’enfer est pavé de bonnes intentions et on pourrait suspecter la firme américaine de créer un flou juridique en France (pour nous refaire le coup de l’Allemagne ?). Tsss…

D’ailleurs, les penseurs modernes se penchent de plus en plus sur la question de « l’après HADOPI ». Et si certains leaders politiques proposent de la supprimer ou de la réformer, on est en droit de s’interroger sur les mesures qu’ils mettront en place. Paul Da Silva, ancien président du Parti Pirate français, a écrit une tribune sur ce sujet. La question derrière tout cela c’est bien sur le piratage qui serait la cause de bien des malheurs des artistes musicaux. Pour cela, une solution serait de mettre en place ce que l’on appelle la « licence globale ». Oui, mais comment ! Qui paye quoi ? A qui ? B. Bayard le résume ainsi : « Est-il légitime de tuer Internet pour empêcher certains d’écouter de la musique ? » [retrouver l’intégralité de la conférence « Hadopi Vs Licence globale].

Pendant ce temps, à Bruxelles, nos députés prolongent le droit des auteurs de 20 ans.

Le Net et les libertés

Ca ne vous aura pas échappé, nous avons célébré les 10 ans des attentats du World Trade Center et l’occasion était trop belle pour faire le point de toutes ces libertés qui nous ont été confisquées durant ce laps de temps :

  • plus d’armées en ville
  • l’internet sous surveillance
  • nos communications téléphoniques épiées
  • des contrôles aux aéroports de plus en plus contraignants
  • de la vidéo surveillance (avec la LOPPSI) de plus en plus présente

Personnellement, je m’intéresse beaucoup plus au 2ème point : l’internet sous surveillance. Et une QPC (question prioritaire de constitutionnalité) a été posée sur la question de responsabilité (à savoir qui est responsable entre l’hébergeur de contenu et le rédacteur du contenu), malheureusement, on reste toujours dans le flou

Résultat, des petits malins s’associent pour monter guifi.net. L’idée : le WIFI est un bien qui doit rester gratuit et libre. Et ça marche…

Mais bon, je reconnais qu’avec tous ces mots, tout ce vocable « Wifi », « Net », « Routeur », Hub », « Port », RJ45″, … On commence à s’y perdre et quand on est plongé dedans depuis notre enfance, c’est tellement plus simple. Et voilà que Slate se pose la question sur cette fracture. Si J. Chairac en son temps avait parlé de « fracture sociale », nous en sommes aujourd’hui à la « fracture numérique ». Alors, est ce que nos aînés doivent s’en inquiéter ? Moi, j’ai juste envie de leur dire, qu’ils ne s’inquiètent pas, Orange a pensé à eux (et à leur porte monnaie) avec cette offre « Internet facile » à 7 euros par mois.

Et tout ça, alors que la TV connecté n’est pas encore sortie.  Mais ça, on en reparlera une autre fois…

Chez les hackers

Aux U.S.A., les Anonymous sont dans la ligne de mire du F.B.I. vu leur potentiel pouvoir de nuisance alors que 5 responsables d’un site de liens pirates ont été arrêtés.  Bref, tout va bien de l’autre côté de l’océan ! Car oui, les pirates et hackers sont responsables de tous les maux de notre société.

Vous vous souvenez surement du « pédo-nazi », l’argument ultime qui explique pourquoi on s’acharne à traquer les méchants pirates et bien voici la nouvelle théorie la plus fumeuse que je n’ai jamais entendue à ce sujet, pour cela, rapide historique !

La vidéo d’une tempête emportant une structure métallique lors du festival d’août du Pukkelpot a ému la terre entière, surtout quand on sait qu’il y a eu des morts et des blessés graves. La question est (comme toujours) : « Qui sont les responsables ? ». Et bien, le Figaro (qui vient de gagner 2 pts crédibilité) nous le dit : « Les responsables, ce sont les pirates !« . Suivons leur réflexion :

  1. les pirates téléchargent
  2. les artistes doivent attirer du monde à leur concert pour compenser la perte commerciale
  3. ils montent donc de grand chapiteaux
  4. mais ces structures immenses ne sont pas adéquates pour faire face aux intempéries
  5. il y des accidents
  6. c’est la faute aux pirates
  7. CQFD

Non non, je ne plaisante pas.. C’est écrit noir sur blanc. Et là, j’ai envie de dire : « Quelle bande de cons… ». Et quand je pense que quelqu’un a été payé pour écrire ce torchon… Et quand je pense que certains achètent ce journal et le brandisse comme référence (faudrait que je pense à rajouter le plugin des ‘smileys’ pour mettre celui qui vomit).

Dans la série, les stupidités du monde moderne, voici ceux du royaume du Copyright. Le dernier exemple en date est celui qui opposa en Allemagne ‘Samsung’ à ‘Apple’. Bref, ne dites plus ‘Copyright’, mais ‘Monopole du copyright’.

Alors que pendant ce temps, certains petits malins utilisent leurs compétences pour attaquer les portables. Et oui, toi, heureux possesseur d’un smartphone, fait bien attention, car celui ci est la cible d’attaques, surtout si tu as un Androïd, car 75% des attaques sont pour eux. La suite, ça se lit ici. D’aiileurs, si vous avez un iPhone, vous devez surement connaître l’AR Drône. Et bien des petits malins ont réussis à poser dessus de quoi capter et pirater les réseaux Wifi avoisinant

Téléphonie, Télévision & Tablettes

Alors comme je suis un peu en retard, je vais faire simple avec une ‘simple’ énumération…

La suite bientôt…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *