Actualités de la semaine #24 (2012)

2012semaine24

Qui l’aurait cru ? Qui aurait cru que j’arriverai à rattacher les wagons ?

Comme quoi, tout est possible. Bon certes, pour se faire j’ai du laisser de côté quelques billets habituels, mais bon. Il faut savoir faire des choix !

Alors que c’est il donc passé la semaine dernière ? voyons voir :

  • 500 films gratuits disponibles sur le net
  • Quelques nouvelles de la LOPPSI (pas très réjouissantes)
  • Les joies des DRMs
  • Les résultats des élections législatives et du Parti Pirate entre autre
  • Et surtout l’article qui a buzzé à fond : une partie de Civilization II commencée il y a 10 ans de cela

Cultivez vous avec ces 500 films gratuits

Certes, ils ne sont pas tout jeune, de plus certains sont en anglais (voir tous) mais quand même !

Tous les classiques (westerns, futuristes, …) sont là et quitte à parfaire son anglais autant que ce soit sur des chefs d’oeuvre.

http://www.openculture.com/freemoviesonline

Exemples de films disponibles : « Pour une poignée de dollars », « 1984 », …

La LOPPSI

Et oui, elle est toujours là et pour longtemps encore. Vous avez peut être oublié mais la menace du pédonazi est bel et bien encore présente.

Il est vrai que l’Internet est peuplé de ce genre de sites, d’ailleurs aujourd’hui j’en ai croisé une bonne centaine.

Blague mise à part, cela n’empêche pas nos technocrates de croire qu’en bloquant un site celui restera caché aux yeux du monde.

Ne faudrait il pas leur rappeler ce qu’il s’est passé avec le site : copwatch et de l’effet Streisand (aussi intitulé effet Flamby) qui s’en est suivi ?

En fait, je crois qu’ils s’en moquent et que ce qui les intéresse c’est l’outil de blocage qui est désormais disponibles chez certains F.A.I. !

L’ACTA et les DRMs

(bon, je sais que je reprends certaines anciennes rubriques mais cela ne fait pas de mal les rappels quand même)

Voici un récit très intéressant sur un gentil monsieur honnête qui décide d’acheter un livre numérique et qui se retrouve bloqué car il est dans l’incapacité de le lire.

Il est vrai que dit comme ça, cela prête à sourire mais quand on y réfléchit un peu plus et que l’on s’intéresse aux tractations obscures qu’il y a au parlement européen, tout d’un coup, on a comme un souffle glacé qui circule dans notre dos.

L’ACTA et les DRMs sont les plaies de demain ! Ils sont la porte d’entrée à un monde verrouillée où toutes vos idées seront vampirisées car ce que vous posséderez ne vous appartiendra plus.

Parti Pirate : petit état des lieux

Avec tout cela (LOPPSI, ACTA, DRMs), il devient aisé de parler politique et d’un parti en particulier : celui du Parti Pirate (bientôt un dossier dessus).

Comme on dit dans le jargon politique, je suis un sympathisant. En gros, je n’ai aps de carte chez eux et je ne vote pas pour eux (d’autant plus que le P.P. n’avait pas de candidat dans ma circonscription).

Toutefois, il faut le reconnaître, le Parti Pirate est bien le seul parti à se préoccuper de la place du numérique dans notre société.

Cette année, c’était leur dépucelage et il faut se le dire, pour une première participation, ce n’est pas trop mal !

Et pour finir : une histoire de jeux vidéos

Je l’avoue tout cela n’est pas très réjouissant. C’est que durant cette semaine, la politique était un peu au centre de tout.

Et voilà qu’un certain « Lycerius » a sorti un petit sujet de façon complètement anodine. Ce monsieur est inconnu du bataillon mais pour autant, la terre entière n’a pas arrêté de parlé de lui (même si je suppose que vous ‘en avez peut être pas entendu parlé).

En fait, le type joue depuis 10 ans à la même partie de Civilization II (un peu de temps en temps). Il aurait pu garder tout ça pour lui, mais il s’est amusé à en faire un rapide résumé en décrivant la situation apolyptique dans laquelle il se trouve aujourd’hui (à savoir en 3991) [le résumé en français et les avis de rue89].

Pour faire simple, il ne reste plus que 3 nations dans le monde qui a subit plusieurs guerres nucléaires (à l’heure où l’on s’interroge dessus) et un léger réchauffement climatique.

Bref, toutes les questions d’actualités qui montrent que si l’on ne se remet pas en question, on risque de se retrouver un peu comme dans 1984.

Et là, la boucle est bouclée, car si vous ne voyez pas de quoi je parle, revenez tout en haut de ce billet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *